La compagnie

La compagnie du Pas Sage A L’Acte est une jeune compagnie créée par des gens qui ne le sont plus tellement… Voici son manifeste :

Nous sommes la compagnie du Pas Sage à l’Acte.

Une compagnie qui veut accompagner, de la prise de conscience à la réalisation, du premier pas qui coûte à l’action engagée. Nous sommes une compagnie de transition, dans le sens donné par Rob Hopkins à ce mot. Une transition culturelle active, de la monoculture à la permaculture.

Nous sommes aussi la compagnie de celui qui n’est pas sage, celui qui dérange par son embarrassante parole. Le Pas Sage qui n’aura pas le silence poli, ni la pensée à angles ronds. Nous nommons ce que nous voyons et vivons avec l’œil et l’exigence de l’Enfant. Nous sommes Fou du Roi, Mât, Guignol.

Nous faisons du théâtre, de l’éducation populaire, nous sommes un incubateur de mauvaises graines, de celles qui résistent aux herbicides mais nourrissent ceux qui savent en faire usage.

Il ne s’agit pas seulement d’apporter sa pierre à l’édifice mais de le faire en allant se servir dans les pierres des précédents, qu’il faudra peut-être démonter, re­-sculpter ou juste garder en l’état.

Nous aurions pu nous appeler la compagnie d’immobilisation générale, en souvenir de « l’an 01 » qui demandait qu’on arrête tout et qu’on réfléchisse.

Mais nous sommes la compagnie du Pas Sage à l’Acte.

Nous réfléchissons et nous agissons.

Pas à pas.

 

Actuellement la compagnie est structurée autour des conférences, animations et cours d’autodéfense intellectuelle que dispense Phloem Sev, aussi lui avons nous demandé une petite présentation…

 

Mon surnom est Phloem.

Ayant abordé la scène par le théâtre à texte en 96 avec Sophie Mercier, je me suis frotté à l’improvisation en 2001.  Et je me suis alors piqué au jeu. Auprès de formateurs comme Marc Fernandes, Jean Monard et Christian Baumann, j’ai découvert puis me suis efforcé de peaufiner une technique espiègle mais tournée vers la construction et la densité.  Dans un esprit d’évolution, je me suis ouvert à certains domaines plus précisément : Conte, chant, vaudeville, commedia… Ainsi, bien que j’aie touché en profondeur à la radio, j’ai une idée assez « physique » du théâtre. « Propagando Manipulens » est un retour au texte, seul en scène cette fois…

Je me suis auto-formé à l’esprit critique grâce à des gens comme Franck Lepage et la SCOP le Pavé, Noam Chomsky, Daniel Schneidermann et le site Arrêt sur Image, Norman Baillargeon… Par leurs productions, ils m’ont surtout appris à utiliser différemment ce que je savais déjà, pour me permettre d’être autonome.

Par contre, ma bien longue formation scientifique de base (Maîtrise de Biologie-géologie, puis prof ) ne m’a pas spécialement aidé… En dehors du fait qu’elle m’a obligé, je crois, à rester curieux et ouvert. C’est déjà beaucoup mais ce n’aura pas été suffisant. Comme le dit Franck Lepage « On peut jouer parfaitement du violon, tout en surveillant un camp de concentration. » La culture et l’éducation sont 2 choses différentes…

Je dispense des formations variées, des cours de théatre d’improvisation pour le grand public et des ateliers de formation à l’esprit critique. Je donne encore quelques conférences de biologie mais je suis enfin et surtout thérapeute, avec comme outil d’intervention les différentes formes d’hypn0se. J’exerce cela de manière indépendante depuis 2008 autour de thématiques variées. L’indépendance tabagique, les deuils et projets de transition font partie de mes préférés. Je suis également superviseur pour aider aux évaluations et progressions des nouvelles personnes entrant dans la profession.

Au plaisir de vous rencontrer!

Publicités