…jusqu’au bout…

Voici une entretien avec Jean Bricmont. Cet entretien est synthétique de la position qui devrait être défendue dans une république/une démocratie réelle. Et il est bien dommage qu’il faille le rappeler pour finalement défendre l’expression des Dieudonné et autres Bourges au visage Boutineux. « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’au bout pour que vous puissiez le dire » comme ne l’a pas dit Voltaire…

Au passage, au cours de cet entretien est illustrée la figure rhétorique de la pente glissante : Argumenter qu’un fait aura pour conséquence un autre plus grave celui-ci en entrainant un autre pire. Genre « Autoriser le mariage pour tous c’est détruire la famille, la base de la société. Il ne faudra alors pas s’étonner du déclin de la France » Et avec elle, du Monde. Chute dont on sait, comme c’est la seule planète habitée connue, qu’elle entrainera tout le Système Solaire. Au minimum.

Publicités
Cet article a été publié dans Biais de raisonnement, Gouvernants, Pente glissante, Rhétorique et langue de bois, Sources et autoformation. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s