[Correction!]Le chomage des jeunes donné à voir par TF1

Chomage des jeunes TF1 30-05-13

Petite correction de l’exercice donné récemment…

Oui, je la donne plus tôt que prévu car j’ai posté ce petit exercice sur Facebook où selon la vitesse de consommation de l’information d’aujourd’hui, dans 4 jours ce serait, je m’en rend compte maintenant, une autre ère quasiment…

J’ai eu des réponses diverses et fort intéressantes. Tout n’a pas été trouvé mais l’essentiel oui. Alors voilà…

La courbe ne s’étend pas sur 12 mois mais 15. (Peut-être pour montrer que début 2012, avant l’avènement de F.Hollande, les choses allaient bien? Je n’en sais rien.)

Il n’y a pas de nom sur les axes. On arrive grossièrement à comprendre cependant ce qu’ils représentent.

– Si on a un indicateur, un point,  pour le 549 400, on ne sait pas où situer le 492 100. Était-ce en mars 2012 comme le laisse supposer le commentaire du présentateur? Ou en janvier? Mettre une échelle à l’axe vertical, aurait permis de le lire.

-A ce sujet, je remercie Cédric qui a pointé une chose que je n’avais pas vue (Vive l’intelligence collective!), les chiffres donnés sont sans aucun rapport avec le pourcentage mis en exergue. En effet 492 100+9%= 536 389 (et non 549 400). En prenant les chiffres proposés, l’augmentation est de 57 300 personne soit…11,6%

La courbe est colorée selon un dégradé de orange clair à orange foncé. Orange, couleur du danger. Dégradé accentuant l’impression d’augmentation.

Et terminons par la  violation des règles de représentation graphiques, la « plus graves » selon moi.

L’axe vertical ne commence pas à zéro et rien n’indique cet arrangement. Cela a pour effet de nous donner l’impression d’un multiplication par 5 de la donnée représentée entre le point le plus bas de la courbe et le point le plus haut et non pas une multiplication par 1,09. On le voit en comptant les intersections verticales du quadrillage dont on se demande encore ce qu’elles représentent (20 000 unités?)

Voilà pour la critique du graphique…

Une interrogation a été posée au cours de cette exercice. Ou disons que c’était une contribution qui m’a interrogée. Elle était formulée ainsi  : « Et s’il s’agit simplement d’une histoire d’échelle, que la base de la courbe soit si proche du 0, que chaque carreau ne correspond pas à 1 mois ni à 10 000 personnes, […], je ne vois rien à redire… »

La question que cela m’a posé est « L’autodéfense intellectuelle telle que je la propose, est-elle utile à quoi que ce soit? »

Pour accéder à une information juste, on pourrait  se demander pourquoi se focaliser sur le chômage des jeunes plutôt que sur les chiffres globaux du chômage comme on les présente habituellement. On pourrait aussi interroger l’obtention de ce 9% : Comment a-t-il été obtenu? A partir de quelles données? Ou encore s’attarder sur le découpage de la classe étudiée :  Qu’est-ce qu’un jeune dans cette statistique? Les étudiants sont-ils inclus ou exclus ?  Mais là, on passe à autre chose que la représentation graphique, des choses qui demanderaient un accès aux sources et des recherches. C’est également très intéressant mais c’est un travail à temps plein! Le travail de journaliste, vérificateur et transmetteur objectif d’information (et non pas perroquet déformant…) permettant une prise de décision en connaissance de cause (et non pas influençant en vue de faire prendre une décision prévue…)

Je n’ai pas la prétention d’être journaliste. J’ai seulement la chance de pouvoir passer plusieurs heures par semaine à décortiquer des documents, et je ne peux pas demander à tout le monde d’en faire autant.

Par contre, je peux inciter tout le monde à se munir d’outils simples, de cultiver des réflexes de lectures qui permettront au minimum d’éviter de se faire enfumer. Pas de trouver toute l’information juste à tous les coups mais au moins de déceler quand elle est fausse, orientée ou destinée à tromper.

Parce que, dans ce cas précis, si on demande à quelqu’un qui aurait vu ce graphique pendant les  5 secondes de son affichage, de tracer la courbe du chômage chez les jeunes, il ou elle va tracer ça : courbe  la main1

Alors que l’allure générale que la courbe représentant cet ensemble de données devrait suivre, selon les critères enseignés à l’école est celle-ci.

courbe  la main2

Ce n’est quand même pas la même chose !

Voilà. Vous l’aurez compris, je vois à redire dans le fait que des personnes qui se disent journalistes soient en fait des publicitaires et que celles qui se disent publicitaires soient, en fait, des modeleurs d’opinion utilisant nos processus mentaux à notre insu.

Merci beaucoup  à ce contributeur qui me permet d’avancer sur mon mode d’intervention en m’obligeant à me poser une question dont la réponse me paraissait si évidente que je ne l’avais jamais définie précisément. Continuons de nous méfier des évidences… 😉

Advertisements
Cet article a été publié dans "Journalisme", Mathématiques, Pourcentages, Représentation graphique, Télévision, Vie du site. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s