Recours à l’argument de la dette odieuse contre la Debtocracy,

Par le biais de la dette, et avec la complicité des dirigeants locaux, on a mis des nations entière en état d’obeissance et quasiment d’esclavage. C’est le cas de la Grêce à qui on serinne le fameux « Il n’y a pas d’alternative » cher à Thatcher.

Alors voici un film important, créé par des grecs pour les grecs mais a un retentissement internationale . Il explique très bien le paragraphe ci-dessus et il introduit très bien le concept de dette odieuse.

Une dette odieuse est une dette qui répond à 3 critères :

-Des gouvernants contractent une dette sans que les citoyens ne le sachent.

-L’argent est utilisé de manière opposée à l’ intérêt des citoyens.

-Les créanciers sont au courant des 2 points précédents.

Le documentaire explique certaines manières, sous-médiatisées en Europe, avec lesquelles des pays ont géré des crises qui avaient été créé par des médicaments proches administrés par les mêmes médecins (FMI en tête.)

Ce film rejoint ma liste de longs films à voir quasi indispensablement actuellement. A partager et faire tourner largement. Une forme d’étrennes. Bonne année…

Publicités
Cet article a été publié dans Argent, Banques, Gouvernants, Long film à voir..., Monde de la Finance, Services publics. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s