« Mais ils sont où tous ces gens, les créatifs culturels et les autres? »

Je sors un peu de la formation stricte et des exercices pratiques à l’esprit critique… Mais pour le maintien d’un système passe par le non développement des autres systèmes. Parmi les choses qui contribuent à ce non-développement, il y a l’auto-censure, plus ou moins provoquée. Ci dessous, une page issue du site http://ecolieuxdefrance.free.fr/ Elle me semble donner des pistes de réponse à une question que se posait une personne de bonne volonté mais assez déprimée : « Mais ils sont où tous ces gens, les créatifs culturels et les autres? On en entend jamais parler et moi j’ai l’impression d’être tout seul… » En fait, ils se cachent. Et, pour l’instant, ils ont bien raison. Mais ça fait déprimer ceux qui ne qui n’ont pas accès à ces réseaux et qui pourtant voudraient faire quelque chose… Après, fort heureusement, ils se cachent de moins en moins et, avec un peu d’effort, on peut trouver.

En France, le principe des écovillages, (ou plutôt des écolieux car il n’existe pas d’écovillage en France) est sujet à une surveillance fort perverse de la part des sbires du Système, qu’il soit de droite ou de gauche.
Forcément, ceux qui veulent vivre à part sont des sectes, donc des pédophiles, et pour le moins, des employeurs clandestins n’est-ce pas ?
Donc à surveiller, donc à ficher !

Et pour le moins, ils accueillent et offrent un hébergement, donc un avantage en nature, donc du travail clandestin dissimulé, qu’il convient de poursuivre devant les tribunaux … et s’ils disent accueillir des wwoofeurs, alors là, c’est la cata !!

Pour ces raisons, faire un reportage sur les écolieux, parler de leur manière de vivre, c’est attirer les foudres des chasseurs de sectes, gendarmeries, inspecteurs de tous poils, ADEFI, MILVITUDE, COLTI, et autres déguisements …

Assez souvent, des journalistes me demandent des contacts pour effectuer un reportage sur des écolieux.

Qu’ils sachent que dans l’état actuel de la législation, au vu de la mentalité du Système qui nous gouverne ou de celui qui voudrait nous gouverner,

c’est vraiment rendre un mauvais service aux écolieux que d’en parler.

C’est peut-être montrer une nouvelle manière de vivre, mais c’est surtout attirer sur eux les suspicions de la flicaille susvisée.

Sachez (je l’ai appris à mes dépends) que pour un Gendarme ou quelque autre représentant du Pouvoir,
le simple fait d’offrir une chambre pour la nuit, un repas, sont le signe d’avantages en nature, DONC de travail déguisé (travail au noir) DONC rapport au Procureur de la République, DONC tribunal correctionnel !!

C’est ça, la France.

Page insérée par Jean-la-houle le 17-04-2010

Publicités
Cet article a été publié dans Surveillance. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s