Glass-Steagall Act.

Je pense qu’il pourrait être interessant qu’on remette à l’ordre du jour une propostion comme le Glass-Steagall Act.

Cette loi américaine, créée suite au krach de 1929, interdisait, entre autre, aux banques de dépot d’être, par ailleurs des banques d’investissement.

Cela limitait la taille des banques d’investissement. Mais surtout, cela limitait, d’une part, le risque que les sous des particuliers s’évaporent en cas de faillite des investissement et que, du jour au lendemain des gens se retrouvent sans aucune épargne.

Mais, déjà largement contourné depuis les années 70, ce « vestige des années trente » a été abrogé en 1999. Au nom de la « modernisation de l’économie », évidemment.

Avec les conséquences que l’on sait lors de la crise des subprimes et l’obligation des états à sauver les banques. (Demain, je relaierai un très jolie infographie sur la proportion du coût de la crise…)

A force la modernisation va vraiment être connotée très négativement…

 

Publicités
Cet article a été publié dans Argent, Banques, Gouvernants, Monde de la Finance. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s