Data-Cuisine.

Un petit article qui sort un peu du registre ordinaire de critique pour parler d’une manière étonnante de mettre en forme des données pour les présenter.

Il s’agit de les utiliser comme bases de proportions pour des plats qui se mangent.

Vous pourrez déguster du Taste of migration, une assiette de carpaccio organisée en petites bandes, chacune ayant une largeur proportionnelle au nombre de personnes du pays représenté par l’aliment, aliment typique du pays en question, évidemment…

Ou encore le Happiness Cocktail, qui contient d’autant plus de riz que vous avez d’amis Facebook et d’autant plus de crevette que, parmi ces amis, il y en a qui sourient…

Et quelques autres aux noms très poétiques comme Flourishing of Crime rates, Suicide Cocktail, Age and Langages in Lentils…

Réjouissant! A ceci près que l’on aurait pu imaginer la chose de manière un brin plus végétarienne… Oui, j’avais dit que je sortais du registre ordinaire critique mais, que voulez vous,  j’ai AUSSI l’estomac critique. :-)

Cette entrée a été publiée dans Alimentation, Mathématiques, Représentation graphique, Végé-t'as-tout. Bookmarquez ce permalien.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s